8 pistes à suivre pour (se) faire du bien

Vous souhaitez vous faire du bien et vous épanouir tout en contribuant au bien-être des autres ?

Il est possible de commencer dès aujourd’hui avec les 8 clés proposées dans cet article.

Vous avez bien sûr le choix d’adopter la proposition qui vous correspond le plus sans forcément toutes les appliquer … Libre à vous également de partager d’autres solutions dans les commentaires …

Pour commencer, voici une première clé :

1- Quoique vous décidiez d’entreprendre, faites-le avec enthousiasme.

C’est peut-être un peu hédoniste comme formule seulement oui, la motivation est étroitement liée au plaisir. Si vous décidez de changer ou de suivre une résolution “parce qu’il faut le faire” ce ne sera jamais aussi puissant qu’une action que vous accomplissez avec envie et enthousiasme. Orienter ses choix vers ce qui est stimulant, faire des choses nouvelles, activent votre dopamine (l’hormone de la motivation et du plaisir) et boostent votre bien-être, à condition de réaliser vos actions avec entrain et légèreté.

Et si certaines activités vous paraissent pesantes ou que vous n’avez pas la possibilité de les éviter et bien assaisonnez-les avec des ingrédients “spicy” et pétillants. Par exemple, en ce qui me concerne : mettre de la musique quand je dois travailler longtemps derrière mon ordinateur, ou utiliser le chrono quand je fais les courses au supermarché pour battre mon record d’efficacité/rapidité…

Réalisez vos actions avec enthousiasme !

Concernant l’astuce suivante, elle vous sera utile pour mettre plus de bien-être dans vos relations personnelles et professionnelles.

2 – Prenez soin de vous pour pouvoir prendre soin des autres.

Si la bienveillance et l’empathie envers les autres sont les bases indispensables pour développer des relations harmonieuses au quotidien, il est essentiel d’être également, et avant tout empathique et bienveillant envers soi-même.

Pour développer des relations épanouissantes et équilibrées, cela passe par la prise en compte de votre équilibre personnel. Autrement dit pour respecter les autres, il importe de commencer par se respecter.

Ce principe d’équilibre peut paraître évident “sur le papier”, seulement c’est souvent plus compliqué à appliquer, surtout lorsque l’on a un tempérament très empathe. J’ai rencontré beaucoup (trop) de personnes qui étaient épuisées, voire qui frôlaient le burn-out émotionnel par trop de bienveillance envers les autres

Prenez soin de votre équilibre

Alors comment prendre soin de soi ? Cela va dépendre de chacun. Cela peut commencer par être à l’écoute de soi et de ses besoins physiologiques comme par exemple dormir suffisamment … ou bien s’aérer. Voir le principe suivant :

3 – Bougez … dans la nature c’est encore mieux !

C’est un fait : bouger et être en mouvement ça fait du bien. Et n’importe lequel des verbes d’action suivant peut faire l’affaire : marcher, courir, pédaler, sauter, danser, skater, surfer

Les scientifiques ont d’ailleurs découvert que cela avait pour effet d’augmenter de 30 % nos endorphines et de diminuer d’autant les émotions négatives – en particulier le cortisol, qui est l’hormone du stress.

Bougez 

Le précepte “marcher 30 minutes par jour pour être en bonne santé” est donc plus que jamais d’actualité (tout comme le fameux  “manger-bouger” répété à longueur de journée dans les publicités pour les aliments bien gras et bien sucrés : à condition bien sûr d’éviter de les consommer …).

Et bouger dans la nature, c’est encore mieux. Vous décuplez les bénéfices apportés par l’exercice

Et pour optimiser votre activité et en accroître les effets positifs, vous pouvez suivre la 4ème piste :

4 – Respirez … en conscience

Si vous n’étiez pas en train de respirer, vous ne seriez pas en train de lire cet article, c’est un fait. Seulement êtes-vous conscient de votre respiration ? De son rythme ?

Une technique qui aide à porter son attention sur la respiration, c’est tout simplement d’observer celle-ci, sans rien modifier. De suivre le mouvement de sa poitrine et de son ventre qui bougent au rythme inspir/expir.

Et cet exercice peut être effectué à tout moment. Lorsque vous êtes immobile, en train de travailler, de marcher ou en voiture dans les embouteillages.

Chaque fois que vous respirez en conscience, vous vous connectez à ce qui est, vous ralentissez le flux de vos pensées. Cela permet de vous connecter au moment présent …

Et pour ajouter un ingrédient supplémentaire à votre bien-être, l’astuce suivante est … incontournable :

5 – Faites plus de câlins

Comprendre comment fonctionne la chimie de notre corps et de notre cerveau donne encore plus de sens à nos pratiques relationnelles.

Alors, s’il y a bien un concept qui a été étudié et prouvé scientifiquement ces dernières années grâce notamment aux neurosciences affectives, c’est celui de l’utilité des câlins …

En effet, à partir de  20 secondes de câlin, la diffusion d’une hormone essentielle à notre bien-être, l’ocytocine est activée. Cette hormone est liée à l’attachement, le lien social, la sécurité affective, l’amour … Elle a également pour effet de réduire le taux de cortisol (hormone du stress).

Faites des câlins !

 

Et pour ceux qui seraient réfractaires aux câlins, bonne nouvelle : les mots affectueux, les paroles valorisantes ou un simple contact (tape dans le dos, main sur l’épaule, sur la main) fonctionnent également.

Dernière chose concernant les câlins : pour accompagner les crises et les colères des enfants, ils sont l’antidote idéal car ils ont pour effet d’apaiser les tempêtes émotionnelles …

Les émotions font partie de notre physiologie, et vous avez tout à y gagner si vous suivez la piste n°6.

6 – Utilisez vos émotions comme des ressources

On considère aujourd’hui les émotions comme des ressources et on attribue à l’intelligence émotionnelle une place essentielle dans le développement humain. On ne parle plus seulement du QI (Quotient Intellectuel) mais également du QE (Quotient Emotionnel). D’ailleurs, dans les recrutements, outre l’aptitude aux fonctions, les compétences comportementales des candidats sont évaluées (les “soft-skills”).

 

Cette intelligence émotionnelle peut se développer, quel que soit votre âge.

Et si vous côtoyez des enfants, profitez-en ! L’accompagnement des enfants est en effet une formidable opportunité dans la gestion des émotions. Le fait d’utiliser avec eux l’écoute et l’expression des émotions a un double impact : celui de muscler votre intelligence émotionnelle tout en favorisant la maturation de leur cerveau. Tout le monde en sort ainsi grandi.

Faire de ses émotions une ressource est un apprentissage de longue haleine et le principe suivant peut faciliter ce cheminement.

7 – Lâchez prise un peu … beaucoup … souvent

Contrôler pour ne pas se tromper… Pourtant, on sait que le cerveau apprend mieux quand il se trompe et les apprentissages par l’erreur apportent de meilleurs résultats.

On gagne donc aussi à être parfaitement imparfait. Et comme on ne peut pas tout contrôler, il vous reste l’option de “lâcher la prise”.

Parfois difficile à appliquer dans un contexte sociétal où l’on a appris le contrôle et à surtout ne pas se tromper !

Pour lâcher prise ? Portez un autre regard sur vos erreurs, prenez du recul sur certaines situations, soyez plus  indulgents envers vous et envers les autres.

En d’autres termes, lâchez-vous un peu les baskets !

Découvrez maintenant comment la dernière piste peut vous aider à développer des relations épanouissantes … et vous faire du bien tout en faisant du bien aux autres :

8 – Utilisez au quotidien une communication positive et authentique

Nous sommes des êtres de relations et nous avons besoin que ces relations soient de qualité, dans tous nos domaines de vie.

Malgré toutes nos bonnes intentions, nous sommes souvent bien maladroits dans notre façon de communiquer. La communication ne figurant pas encore dans les programmes scolaires,  c’est surtout l’école de la vie et nos rencontres qui se chargent de nous orienter pour améliorer nos rapports aux autres.

Et pour optimiser la relation à soi et la relation aux autres, la Communication Coopérative et positive (bienveillante, non violente, consciente, authentique…) est la “reine” en la matière.

Ses principes :

L’idée est de parler vrai et d’utiliser une verbalisation sincère de ce que l’on ressent.

Elle repose sur l’écoute, l’empathie, le langage des émotions et l’ expression authentique.

Et elle s’apprend avec la pratique, tout comme n’importe quelle langue.

Alors prêts à prendre soin de vous et de vos relations  ?

Et si vous avez d’autres propositions à partager, laissez votre avis dans les commentaires.
Share Button

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.